Le crépuscule des idoles : 5 innovations géniales mais…

Steve Jobs, une idole questionable

Quand on est fan de développement personnel et d’entrepreneuriat, il y a pas mal d’icônes presque intouchables tant elles ont réussi au-delà de tout entendement. Idées et inspirations de génie, coups marketing et de gestion, vision à long terme… Ainsi rien n’arrête l’innovation (et en un sens, c’est une bonne chose !) mais parfois l’innovation arrête des choses ! Voici donc quelques innovations qui, si elles ont eu un impact majeur sur notre quotidien, ont également tiré des pans entiers de l’économie et des métiers vers le bas.

1 – L’iPod

L’iPod a été conçu par Apple et ce, même si Apple, en bisbille pour des histoires de marque avec la maison d’édition des Beatles, s’était engagé à ne pas investir le marché de la musique… Ainsi, le format Mp3 devient la norme. Les artistes crient qu’on leur vole leur travail, c’est vrai, mais la consommation de produits culturels (dont la musique) augmente très sensiblement en parallèle. Pour normaliser tout cela, une offre légale apparaît et les artistes sont désormais payés quelques micro-centimes par écoute. Seuls les géants gagnent des revenus des écoutes, les autres sont priés de trouver un job en parallèle. Je ne parle même pas de la naissance des enceintes bluetooth qui, si elles sont très pratiques, sont ultra relous quand elle sont utilisées dans le bus et ont quand même globalement un bon gros son de merde ! La mobilité de la musique a ses limites…

Mais, j’ai un lecteur Mp3…

2 – Amazon

Ahhh ! Jeff Bezos… Combien d’entrepreneurs se pignolent sur sa photo ? Combien d’entrepreneurs naïfs qui vendent sur Amazon en sont encore à mélanger chiffre d’affaire et bénéfices ? Si vous vendez sur  Amazon, pensez à faire des maths de base : Ils m’appellent régulièrement pour que je vende mes produits sur leur plateforme… Mes avec mes marges – très correctes, mais pas non plus hallucinantes -, si je double mes ventes, je travaille encore gratuitement pour Amazon. Le seul intérêt serait des économies d’échelle sur les frais de port. Je connais par ailleurs un entrepreneur qui avait 2 structures : une qui produisait, une qui vendait au détail les produits de la première. Il s’avère qu’Amazon « pour lutter contre la contrefaçon et le recel » demande des factures des produits que vous allez vendre. Dans le cas de cette connaissance, Amazon a appelé la structure qui produisait pour bypasser son vendeur et augmenter ses marges. Mais qu’attendre d’autre d’une boîte qui s’est situé à Seattle à son lancement car la librairie la mieux fournie s’y trouvait ? Puis qui a intégré tout son catalogue sur son site et a totalement parasité son hôte… Amazon ne gagne quasiment rien en propre. Les petits vendeurs du MarketPlace sont son gagne-pain. J’espère, si vous en êtes un, que vous achetez des produits médiocres et que vous les revendez très cher ! ^^

Mais, j’ai un compte Premium…

3 – Google

Don’t be Evil. Google est notre porte d’accès au web ! Merci Google. Mais à quel prix ? Plus le temps passe et plus ses exigences sont folles. Internet devenant ainsi un lieu qui nécessite toujours plus de moyens et de connaissances pour qui veut se lancer. L’écrémage se fera selon deux critères : vous serez ingénieur ou vous pourrez embaucher un ingénieur. Les autres… Peu importe ! Quant à exister sur le web ? C’est difficile, mais encore faisable. Un conseil simple : des contenus pour les humains, une technique ultra-rapide. Le reste viendra tout seul si vous êtes patients et actifs. Malgré tout, on ne peut pas imaginer qu’un acteur détenant presque 95% des parts de son marché puisse ne pas déraper à un moment. Surtout quand il détient la cartographie du monde, des photos de tout le monde, des cartes de vos déplacements, l’intégralité de vos recherches, l’avenir de tous les business en ligne et hors ligne… On glisse tout doucement, mais on glisse !

Mais, je dépend d’eux aussi…

4 – AirBn’B

AirBn’B est connue pour avoir parasité le site d’annonce Craglist. On entend aujourd’hui des villes hurler au scandale tant la plateforme y est présente. Mais vues les marges que prend le site, pour des pays dont le tourisme est au centre de l’activité économique, c’est un véritable détournement de PIB vers les US ! Et cela aura un impact sur les impôts de tous et donc sur la redistribution vers les plus pauvres. Fabuleux ! En plus de cela, la tension sur le marché des logements a augmenté sensiblement tant il est facile de louer de manière saisonnière. Ainsi, les habitants des villes les plus touristiques n’ont plus de quoi payer des loyers, vivent dans la rue et acceptent n’importe quel shitty job. Encore plus fabuleux !

Mais, je loue sur leur plateforme…

5 – Facebook

Cambridge Analytica… Facebook ? On aurait pu croire que cela ne pourrait pas nuire ! C’est tellement futile ! Mais au-delà de l’addiction créée et calculée des utilisateurs à la récompense d’un like comme un chien a un su-sucre, Facebook, par négligence ou à dessein a eu le pouvoir de menacer l’union entre les peuples d’Europe, fragile construction qui a pris des décennies à construire après des millénaires de guerres… Facebook a eu une influence sur l’élection de Donald Trump. C’est grâce à l’usage tordu des données personnelles des utilisateurs de Facebook que cela a été rendu possible et que nous sommes tous aujourd’hui contraints de respecter des règles qui nécessitent l’aide de juristes pour être comprises. Cela rend le web toujours plus difficile d’accès mais favorise ces géants concentrés.

Mais j’ai un compte Facebook…

Chacun de nous est tiraillé entre la volonté de vivre dans une époque remarquable et de créer un monde meilleur. L’innovation est une arme. Et de la personne qui l’a en main dépend l’avenir de beaucoup de vies. Un usage nocif peut créer un climat délétère et rendre le monde incertain. Un usage positif peut tout éclairer. Ces structures, sous couvert de rendre les choses accessibles au plus grand nombre ont surtout participé à concentrer internet dans leurs mains. Avant tout pour protéger leurs business. Seuls des géants sont capable de cela. Comme d’autres entrepreneurs, j’admire les capacités d’innovation de ces créateurs. Mais je les admire comme on admirerait le talent de Voldemort : remarquable, mais terrifiant…


via GIPHY

Et vous qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *