Les bonnes nouvelles de 2016

Mes amis, quelle année pourrie médiocre ! Enfin… C’est ce qui se dit… Car nous n’avons pas le recul nécessaire pour savoir si tout est si sombre. Ce qui est sûr, c’est que le marasme a bien été relayé. Beaucoup plus que les bonnes nouvelles de 2016. Cette fin d’année a vu quelques bonnes nouvelles, quelques lueurs dans les craquelures de la mauvaise humeur ambiante. Et c’est de ces lueurs que j’ai envie de parler pour commencer cette année 2017.

Bonne nouvelle n°1 : Le sucre est moins calorifique

Matériel glycémie
Le sucre un passeport pour le diabète (aussi)

L’aspartame c’est du poison, le sucralose à peine mieux, la stévia c’est dégueu… Les édulcorants ont bien du mal à remplacer le plus grand poison mondial actuel et que pourtant tout le monde ignore royalement au quotidien : le sucre. Une fois n’est pas coutume, c’est une grande entreprise de l’agroalimentaire qui propose une solution (plutôt qu’un problème). Dans le cadre de son engagement public à limiter l’empoisonnement quotidien par l’alimentation avec ses produits (trop sucrés, trop salés, trop saturés de gras), cette boite a lancé des recherches qui ont abouties à un nouveau sucre totalement naturel.

Le concept est simple, c’est du saccharose creux. Les cristaux du saccharose classique ne se dissolvent jamais vraiment entièrement dans votre bouche. Cela conduit à l’ingestion de plus de sucre que nécessaire au goût sucré. 40% de plus qu’avec le sucre creux. Mais attention… Le processus chimique de digestion ne changera pas, hein… Donc manger du sucre déclenchera toujours la production d’insuline par le pancréas qui permettra de transformer les sucres dans une forme stockable (le glycogène) faisant baisser le taux de glucose dans le sang entraînant un sentiment de fatigue qui vous poussera à encore consommer plus de sucre et le stockage des graisses. Les premiers produits (des barres chocolatées) sortiront en 2018. Espérons que l’entreprise en question ira au bout de sa démarche en supprimant définitivement les anciennes versions et en maintenant des prix normaux…

Bonne nouvelle n°2 : Ebola est vaincu

Il aura fallu attendre une épidémie de près de 2 ans, 28 627 cas et 11 315 morts pour qu’on arrive à un tour de force scientifique et c’est au Canada que revient les lauriers de cette découverte. Le VSV-ZEBOV (qui n’est donc pas un nouveau hack russe), se repose sur le vaccin contre la stomatite vésiculaire (VSV) qui stimule le système immunitaire humain rapidement sans menacer le patient. Ebola utilise des protéines présents sur sa capside (qui enveloppe son information génétique) pour entrer dans les cellules humaines. En intégrant le gène de ces protéines dans le virus VSV du vaccin, le corps se met à produire des anticorps contre la protéine et Ebola ne peut plus entrer dans les cellules humaines et se fait démonter la gueule dans les ruelles sombres du système sanguin du patient.

Bonne nouvelle n°3 : La Chine se calme sur le smog

Industrie et Pollution

Il était temps ! La Chine qui semble avoir enfin pris conscience de son impact environnemental, sûrement après que le Zhuxi se soit mis à tousser du sang ou à se moucher noir après un énième épisode de smog. En tout état de cause, la Chine souhaite réduire sa production de charbon de 800 millions de tonnes en 3 ans. Mieux ! La Chine souhaite aussi stabiliser ses émissions de CO2 d’ici 2030 et retaper ses centrales pour réduire les émissions les plus dangereuses de 60%… Pas mal ! Bon, ça reste fragile… En parallèle, il y a, en Chine, 2 nouvelles constructions de centrales à charbon par semaine… Mais, comme l’économie se tourne vers le service, il est probable que ces dernières restent inutilisées.

Bonne nouvelle n°4 : Le baroud d’honneur de Barack

C’est ce qui s’appelle partir avec panache ! On n’en attendait pas vraiment moins de lui… Il n’y aura pas (du moins pas facilement) de forage d’hydrocarbures de Norfolk à la frontière canadienne, ni dans la quasi totalité des eaux arctiques… Les coraux d’eaux profondes, les poissons rares voire uniques au monde te remercient Barack ! Ne serait-ce que pour avoir fait galérer les illuminés climato-sceptiques.

Bonne nouvelle n°5 : Les deux plaques tournantes du trafic d’ivoire arrêtent de tourner

En 2016, les Etats-Unis et la Chine ont sérieusement renforcé leurs législations respectives concernant le trafic d’ivoire (qui conduit, je le rappelle au massacre des éléphants d’Afrique au rythme surréaliste de 96 par jour…). En tant que premiers clients d’un marché de contrebande représentant tout de même 3 milliards d’euros, on peut espérer que cela ait une influence sur la sauvegarde des éléphants. Et ce malgré, la relative indépendance législative d’Hong-Kong qui risque de devenir une nouvelle plaque tournante de trafic. Un petit bémol, la vente toujours autorisé (mais très encadrée) des antiquités en ivoire.

Même si, quand je me relis, j’ai l’impression d’être comme les gens sur les documents de sécurité dans les avions : en chute libre à 3000 mètres d’altitude, mais tranquilles comme des vaches sacrées, voilà de quoi rester optimiste pour ce début 2017. Tout n’est pas sombre, des choses évoluent dans le bon sens aussi. Vous voyez qu’il y a aussi eu des bonnes nouvelles en 2016. Il est important de se le rappeler de temps en temps ! Et vous, quel sont vos bonnes nouvelles de 2016 ? N’hésitez pas à me dire ça en commentaires ou sur Facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *