Miracle Morning : Paye ton miracle !

Le miracle morning : top ou flop

Le Miracle Morning, entre storytelling bien orchestré et mégalomanie apparente de l’auteur ne tient absolument pas du miracle sinon pour son auteur lui-même. Est-ce que cela fonctionne ? Absolument. Je ne peux vraiment pas contester qu’en se levant 2 heures plus tôt, on a plus de temps pour faire des choses. (Merci Captain Obvious !) Ni contester qu’on est plus efficace quand on est reposé. Et quel meilleur moment pour être reposé que l’heure du réveil ? Pour être honnête, je pratique le Miracle Morning depuis que j’ai 15 ans de manière intermittente. Et à 25 ans, je pouvais presque être déjà fier du chemin parcouru et des expériences vécues.

Se lever tôt une clé pour réussir ?

Lorsque j’avais 15 ans, j’ai changé de lycée mais j’ai pris l’habitude de me lever tôt car j’allais voir mes amis du collège avant le début de leurs cours (non en vrai, c’était ma petite amie, mais j’en profitais pour voir mes potes aussi…). Je prenais à 8h30 et eux à 8h00 et comme je voulais passer du temps avec eux, il fallait se retrouver avant. D’autant que j’avais monté un petit business de vente (qui n’a rien à voir avec de la drogue !) pour me faire un peu d’argent de poche. Du coup, il fallait que je prépare tout ça avant. Je me levais donc vers 5h30. En soit, cela me permettait de voir mes potes. Mais est-ce que cela a amélioré mes notes ? Mmmh… Pas vraiment ! La question n’est pas tant l’heure à laquelle vous vous levez que ce que vous faites durant ce temps disponible, de comment vous le faites… Bref, ce n’est pas si simple ! Mais c’est sûr que le fait de faire quelque chose est un pré-requis indispensable !

La « meilleure version de lui-même »…

C’est marrant mais quand je vais sur le site de Hal Elrod, ou le site du Miracle Morning, j’ai plus l’impression de tomber sur le site d’un mec à l’ego boursouflé qu’à la meilleure version de lui-même.

Miracle Morning Megalo
Hal, mon lapin… Seriously ?

Bon, je comprends l’expression, et l’envie de pousser chacun à améliorer sa vie. C’est positif en soi. Mais merde, il ne suffit pas d’avoir eu un terrible accident de voiture pour devenir un messie. Sérieusement, le côté « revenir des morts avec un message pour améliorer les gens », c’est déjà pris ! Plusieurs fois ! Alors stop aux bullshits ! Il est possible que ce soit l’éditeur qui craque son slip, mais l’auteur peut aussi ne pas valider autant de marketing et de storytelling au pixel ² ! Rien de miraculeux, tout est basé sur des choses bien concrètes !

…qui caricature un concept de qualité

Le livre repose, résume et package très bien nombre de théories et études : on peut profiter de la hausse naturelle du taux de cortisol dans le sang pour se lever tôt plus facilement, la méditation a un effet réel sur le cerveau, le sport déclenche la production de dopamine et améliore le sommeil, il est plus facile de réaliser les tâches difficile en premier (Loi de Laborit) donc en se levant… D’autres choses sont plus sujettes à caution, comme l’idée qu’une habitude s’acquière en 30 jours : dans les faits cela dépend des gens, des circonstances… En moyenne cela prend 66 jours et cela peut aller de 2 à 8 mois… 8 mois ! Donc 8 mois de souffrance à se lever à 5:30 avant de trouver ça génial ! La plupart des gens auront abandonné avant.

Encore un bémol… Sauf à être l’une des rares personnes à ne pas avoir besoin de 7 à 8 heures de sommeil par nuit, vous allez être crevés les soirs… Et la vie sociale d’un adulte se situe souvent le soir… Donc, vous aurez du mal à devenir la « meilleure version de vous-même » et à continuer à être un ami décent. (Et je sais de quoi je parle : l’essentiel de mes contacts amicaux ont lieu avec des gens qui ont un mode de vie similaire au mien…)

Bref, n’hésitez pas à envisager des siestes, mais aussi à privilégier votre sommeil : 8 heures par 24h dans un lit est aussi un pré-requis à l’atteinte de vos objectifs sur le long terme. Et à votre joie de vivre accessoirement… (Sauf cas du sommeil polyphasique… mais là encore, ce n’est pas pour tout le monde)

Doit-on essayer le miracle morning ?

Pour moi, et malgré mes critiques sur le monstre marketing autour de ce concept, c’est plutôt un grand oui ! L’idée fonctionne bien, mais il y a quelques nuances et précisions à apporter sur la formation des habitudes.

Ne vous focalisez pas trop sur le fait de vous lever tôt. Car cela dramatise le fait de ne pas y arriver. Et si vous êtes un couche-tard, il est tout à fait possible de faire la même routine en vous levant plus tard. Tout dépendra de l’heure à laquelle vous devez aller travailler en fait.

Le conditionnement d’une mauvaise habitude est souvent lié à d’autres habitudes qui se rappellent les unes aux autres. Il ne suffira pas de vous lever tôt pour tout changer. Si pendant 10 ans, votre premier réflexe le matin a été de fumer une cigarette en allumant la télé pour regarder BFM, vous continuerez à avoir envie de faire ces choses là au réveil. Même à 5 heures du mat’… Soyez donc tolérants avec vous-même en entamant le process Miracle Morning… Faire des entorses de temps en temps n’a aucune incidence sur la formation des bonnes habitudes. Donc, ajustez toujours les conseils des gourous du développement personnel à votre réalité.

On peut aussi imaginer aller plus loin : Avoir des routines est une des clés pour réussir les choses qui demandent une pratique régulière. Ainsi, pourquoi ne pas envisager des routines à d’autres moments qu’au début de la journée ? Le matin est sans aucun doute un moment privilégié et le Miracle Morning se focalise dessus, mais pourquoi ne pas en avoir d’autre ?…

J’en ai longuement parlé dans le Easy Life Project en 2014 si cela vous intéresse !

Et vous c’est quoi vos routines (qui marchent, hein…) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *