Pour lire plus vite, RSVP…

Comme vous le savez surement déjà, je suis assez fan de lecture. Pour moi, cela représente une quantité astronomique de connaissances et toutes devraient être accessibles. Le problème, c’est que, malgré mon amour pour cela, je manque de temps pour en profiter vraiment. J’ai donc adopté plusieurs méthodes pour lire : liseuse et livres audio qui permettent déjà beaucoup de choses en ce qui concerne la lecture plaisir. Reste que le temps passé sur internet à lire n’est pas pris en compte (j’adore parcourir Wikipédia !)…

Spritz, l’appli de lecture rapide qui buzz…

Spritz, pour lire plus vite

En ce moment, il est difficile de passer à côté de Spritz, une start-up partagée entre Boston, Munich et Salt Lake City qui a poussé dans ses retranchements la technique RSVP (Rapid Serial Visual Presentation). Là où je vous arrête tout de suite, c’est que ce n’est absolument pas nouveau et des modules Chrome et Firefox existent depuis longtemps.

Ce qu’il y a en plus sur Spritz, c’est une typo parfaitement adaptée à l’usage RSVP, un point de focus grâce à une lettre rouge qui est parfaitement alignée sur un axe fixe pour chaque mot (sachant que le rouge est la couleur la plus vite perçue par l’œil, ce qui explique les panneaux de danger rouge), et une prise en compte de l’angle de vision nette qui correspond à la fovéa.

Mais là où c’est vraiment cool, c’est que cette technologie va être intégrable à un maximum de supports : site web, mobiles, smartwatch…

RSVP, la lecture comment ça marche ?

Vu sur Wikipédia

Ce qui est amusant avec la lecture, c’est qu’elle correspond tout à fait à notre perception dominante du monde. La vue fonctionne toujours comme ça que ce soit dans la rue, dans un concert (très important pour bien comprendre comment être bon sur scène), quand on regarde la télé… Bref, l’humain a un angle de vue de 200° environ lorsque ses yeux sont immobiles, mais sa vision nette est bien plus réduite : elle ne couvre que 20°. Cette perception précise correspond donc à la fovéa comme dit plus haut : c’est un petit « organe » situé au fond de la rétine. Par la force des choses, nos yeux sont donc en permanence en train de balayer notre environnement pour pouvoir percevoir nettement ce qui nous entoure.

Afin de limiter les mouvements de balayage et donc d’accélérer la lecture, le RSVP consiste donc à présenter un texte mot par mot, ou phrase par phrase (c’est un peu comme on veut en fait) à une vitesse donnée (qui se compte en mot par minute).

Il s’agit là d’un type de lecture rapide intégrale qui se distingue de l’écrémage, qui consiste lui à trier les contenus (en ne lisant pas les descriptions par exemple).

Ce qui est difficile à intégrer dans la lecture RSVP, c’est qu’on supprime la subvocalisation : la fameuse impression de réfléchir à ce que l’on lit et qui correspond au simple fait de prononcer les mots dans sa tête.
C’est un peu déstabilisant au début.

Autre chose qu’on peut dire, c’est que sans entrainement, il se peut que le niveau de compréhension baisse. Mais avec un peu d’entrainement, il est au moins équivalent.

Quelques options en attendant Spritz…

Si vous êtes sur Firefox : Reasy ou Yet another RSVP Reader

Si vous êtes sur Chrome : Sprint Reader ou Readline

Dans tous les cas, pensez à régler les options avec une typo confortable : je ne vous conseille pas particulièrement les typos avec empattements qui ont pour rôle de former un « rail » pour les mouvements oculaires (et ainsi accélérer la lecture… Et oui ! Déjà !). Sauf que là, on ne veut pas suivre le rail… Ne vous ruinez pas les yeux non plus avec une typo trop petite, mais pensez aussi qu’une typo trop grande va poser problème, car elle pourra dépasser l’angle de votre vision nette. Enfin, le contraste a aussi son importance. Le noir sur jaune est le contraste le plus percutant et le rouge est (toujours) la couleur la plus vite perçue

Profitez bien de votre lecture sur le web, et surtout du temps gagné !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *