Semaine 1 – Mardi : Analyser ce que je fais et l’effet de ces actes !

Un agenda hebdo raté

Jusque là, j’ai réussi à définir ce que je voulais faire en gros… Je vais donc m’attaquer à libérer du temps. Et pour cela, il va falloir que j’analyse clairement ce qui me prend tant de temps ! Par ailleurs, je vais essayer de comprendre mes fonctionnement idéaux afin de pouvoir établir un planning cohérent et réaliste.

Tout ce qui se mesure se gère

Globalement, je passe énormément de temps sur ma société : la majorité de ma ressource temps se perd sur internet. Que ce soit pour la maintenance de Color-Mania, ou pour la création de nouveaux sites web pour d’autres structures, cela représente à vue de nez la majeure partie de mon temps. Ensuite la seconde partie de mon temps est consacrée à la gestion et enfin la plus petite partie à rencontrer des partenaires.

Travail

Je ne vais pas m’attaquer à ces deux dernières en suivant le principe de Pareto ou loi du 80 / 20. Ces deux dernières ne représentent que 20% de mon temps et génère des externalités positives assez facilement pour finalement un coût assez faible. Autant attaquer ce qui prend 80% du temps pour des résultats médiocres.

Alors à quoi ressemble une semaine de boulot sur mon PC ? Pour le savoir, je vais utiliser un tracker d’activité qui est depuis longtemps sur mon PC : RescueTime.

Voici ce que j’obtiens :

Pour vous résumer :

[starlist]
  • Une semaine représente une trentaine d’heures sur le PC auxquelles viennent s’ajouter 14h sur mon emploi salarié et une dizaine d’heures de gestion/rendez-vous. Soit environ 60h/semaines.
  • 50% de mon temps de travail n’est pas productif à l’un de mes projets pro.
  • Ma productivité va en décroissant plus la semaine passe jusqu’à l’apothéose du samedi, jour où je me lève à 5h30 du matin pour aller travailler. Je ne suis donc pas sur mon PC : logique ! Et en rentrant, je ne peux pas rebosser.
  • Je suis 2 fois plus efficace le matin que l’après-midi.
  • Les réseaux sociaux me prennent 4h par semaine environ alors que je n’y fais qu’un petit saut durant mes périodes de déconcentration.
  • Je regarde les news 2h30 par semaine et autant pour des vidéos Youtube.
  • Environ 11h de mon temps de travail ne sert à rien, et 8 heures à pas grand-chose… Sur 30, ça fait beaucoup…
[/starlist]

Activité physique et sommeil

Par ailleurs, je vais checker aussi sur Fitbit mes données d’activité et de sommeil :

Activité

Mon activité physique sur la même semaine
Mon activité physique sur la même semaine

Sommeil

[tabs type= »horizontal »][tabs_head][tab_title]Lun[/tab_title][tab_title]Mar[/tab_title][tab_title]Merc[/tab_title][tab_title]Jeu[/tab_title][tab_title]Ven[/tab_title][tab_title]Sam[/tab_title][tab_title]Dim[/tab_title][/tabs_head][/tabs]

Petit bilan de ces données :

[starlist]
  • J’ai plus de mal à faire du sport alors que la semaine avance. Je suis donc plus fatigué psychologiquement, ou alors mon repos nocturne n’est pas assez reposant.
  • Moins je suis productif, plus je fais de sport : la culpabilité ça marche pour se motiver.
  • En moyenne je passe environ 6h45 à dormir par nuit.
  • La temps passé au lit n’est pas lié au temps de sommeil mais plus à l’heure à laquelle je me couche : avant minuit, je reste moins de 8h au lit par nuit, au-delà de minuit je reste plus de 8h
  • Mon travail salarié est le seul truc qui arrive à me tirer du lit : les obligations cela motive.
  • Étrangement, je me remet à faire de l’exercice le samedi alors que j’ai beaucoup moins dormi. Je soupçonne l’heure du levé d’être la raison de cette étrange motivation.
  • Après un samedi motivé pour le sport et le boulot, le dimanche je suis complétement hors-service. Manque de sommeil probablement.
[/starlist]

Agenda

Un agenda hebdo raté
L’ironie c’est que je perd une heure à le préparer…

Mon agenda est assez erratique, aucune journée ne commence à la même heure, et aucune ne termine à la même heure.
Il est raisonné par bloc sans aucune autre analyse et surtout sans tenir compte de mes propres rythmes. Je cale les rendez-vous dans les moments disponibles entre 2 autres choses. Je peux par exemple avoir un rendez-vous le matin, travailler une heure, repartir pour un second rendez-vous, revenir pour les expéditions de Color-Mania, aller faire des courses, revenir bosser 1h30, aller manger avec quelqu’un…

Les interruptions sont beaucoup trop nombreuses !

Pire, je ne respecte pas mon agenda (jamais je ne me lève à 6h, ni ne marche le matin par exemple…) tout n’y est pas indiqué car je déborde sur à peu près tous les espaces temps prévus ce qui empêche d’avoir une visibilité claire de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Vous pourrez même remarquer que j’ai le don d’ubiquité le mercredi : j’arrive à faire le ménage tout en travaillant… (Ce qui est techniquement possible avec des robots, mais pas ici !). Tout cela altère mon estime de moi, m’épuise et indique clairement que cet agenda n’est pas adapté et manque totalement de précision. Il me sert uniquement d’aide mémoire…

On a tendance à l’oublier, mais un agenda peut être un allié précieux, voire même un ami ! Un agenda n’est PAS un aide mémoire comme je l’utilise, mais sert à fixer des limites de temps pour accomplir plus de choses dans un temps plus court.

C’est la loi de Parkinson : Plus on accorde de temps à un tâche, et plus elle en consomme.

S’observer et se comprendre

Il y a aussi toute une partie non mesurée mais que j’ai réussi à observer chez moi :

1- Ma concentration est au maximum de ses capacité environ 1h30 après mon lever.
2- Il me faut 15 minutes pour me réveiller et trainer au lit au-delà me faire perdre 1h de concentration le matin environ
.
3- J’ai besoin d’une douche pour finir de me réveiller.
4- Je suis incapable de planifier une liste de tâches longtemps à l’avance. Il vaut mieux définir une trame générale de journée type sans rien fixer des tâches à accomplir avant le matin même. Ainsi, on garde une certaines souplesse face à l’imprévu tout en gardant une direction ferme sur ses projets.
5- J’aime avoir une vie sociale, et malgré tous mes efforts pour en sortir, mes clients, associés, fournisseurs et amis suivent le rythme 9h/19h…
6- Je ne peux pas gérer trop de projets à la fois sans une aide extérieure ou technique…
7- Dès lors qu’il est bien conçu, il y a toujours une marge de manœuvre sur un planning, l’important c’est le résultat à la fin de la semaine… Peu importe que vous ayez 15 minutes de retard ou que vous arrêtiez une heure plus tôt…

Bref, il y a beaucoup à redire sur mon fonctionnement « naturel » (déjà optimisé un peu pourtant…). Imaginez quelqu’un qui n’a jamais essayer d’améliorer cela… Le temps perdu… N’imaginez pas faire tout bien non plus (pas de raison que je sois le seul à me faire bâcher, hein ^^). Je connais certaines personnes vraiment hallucinantes sur leur gestion du temps/simplification de planning et toutes réalisent des choses épatantes ! Sans comprendre son fonctionnement, il devient presque impossible d’avoir des projets qui peuvent changer le cours de votre vie. Maintenant que j’en sais un peu plus sur ce qui ne va pas, je vais regarder comment améliorer cela. Dès demain !

2 Commentaires sur “Semaine 1 – Mardi : Analyser ce que je fais et l’effet de ces actes !

  1. Chloé says:

    Idem pour moi, je préfère avoir une trame générale plutôt que des tâches précises, à chaque fois que je me fais un planning avec des horaires définis, je ne le respecte pas et ça me stress. Et tiens je vais essayer RescueTime pour voir ce que ça donne (depuis le temps que je t’entends en parler !)
    Et un post par jour moi ça me va mais ça te fais du boulot ^^

    • Ro_meow says:

      Effectivement, c’est assez peu gratifiant de ne pas tenir ses plannings. Par exemple, hier, c’est le premier jour depuis 2 semaines que je n’arrive vraiment pas à matcher ce que j’ai à faire avec mon planning… Je suis en train de rechercher la cause, mais je pense que le gros bug qui m’a fait perdre 2 heures de ma journée et qui t’empêchait de te connecter à C-M a du jouer. Pas évident de prévoir tous les imprévus. Mais là où j’ai été bête, c’est que le bug ne venait pas de nous mais d’OVH et donc je ne pouvais rien faire… J’ai quand même essayé ! Erreur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *